Accueil >> Destinations >> Île
Dominique

Découverte Dominique

Découvrir

L’île avait été initialement peuplée par des Indiens arawaks, puis par des Caraïbes.
Dominique, en français, et Dominica, en anglais.
Les Indiens caraïbes doivent leur vie aux reliefs escarpés de la Dominique, ses forêts denses et sauvages. Venus du nord du Venezuela, ils s'étaient installés sur l'île bien avant que Christophe Colomb ne la découvre. Mais c'est ici seulement, cachés dans la nature, qu'ils ont échappé à l'extermination. En 1903, la Couronne britannique leur concéda quelques terres en propriété. Aujourd'hui, leurs 3 000 descendants, derniers héritiers de ces peuples précolombiens, vivent pour la plupart dans l'Indian Carib Reserve (1 480 hectares), autour de la petite ville de Salybia, au nord-est de l'île. Malgré les métissages, ils revendiquent leur identité.
En 1625, lors de la guerre de Trente Ans, les Espagnols laissent la place aux Français puis au cours du XVIIe siècle, Français et Anglais s’affrontent pour gouverner l'île. Deux fois leurs canonnades détruiront totalement Roseau. En 1748, Français et Anglais abandonnent l’île aux Caraïbes et la déclarent zone neutre pour mettre fin aux conflits.
À l'issue de la guerre de Sept Ans, par le traité de Paris (1763), la France cède la Dominique à l’Angleterre ; mais entre 1772 et 1814, les Français rompent le traité et s’emparent par deux fois de la Dominique. En 1814, après une dernière tentative de reconquête en incendiant de nouveau Roseau, les Français abandonnent définitivement l’île en échange d’une indemnité.
L'esclavage est aboli à la Dominique en 1833. Comme il ne le fut qu'en 1848 dans les îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe, de nombreux esclaves s'enfuirent de ces îles pendant cette période, à l'aide de moyens de fortune, pour essayer de trouver refuge à la Dominique.
En 1898, l'île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique. En 1956, elle acquiert son indépendance au sein de l'éphémère Fédération des Antilles britanniques et, en 1967, elle devient État associé au Commonwealth et entame l’installation d’un régime démocratique. L’indépendance de la Dominique est déclarée le 3 novembre 1978, lors du 485e anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb.

Milieu naturel intact :
Superficie : 754 km²
Densité : 91 hab./km²
Les richesses écologiques de l'île ont été affectées par le développement de l'agriculture et des bananeraies, ainsi que par l'introduction de nombreuses espèces exogènes, devenant parfois invasives.Après une économie basée sur l'agriculture et l'exportation de bananes qui a rendu l'île vulnérable aux catastrophes climatiques et crises du marché, la Dominique a souhaité développer un programme d'écotourisme, récompensé par la certification « GreenGlobe21 » validant la qualité écotouristique de cette destination pour la première fois attribuée à une île des Caraïbes. La Dominique veut aller plus loin, avec depuis 2007 un programme sur 10 ans visant à transformer l'île en une ‘île biologique’ par la conjugaison de l’écotourisme, de l’agrotourisme et d'un tourisme de santé, avec la conversion de l'agriculture à la production biologique, un commerce éthique et équitable ne nécessitant pas de consommation excessive des ressources naturelles.


Nature Island :
Sur cette île, les forces de la Création sont constamment à l’œuvre : des vallées en ébullition, le 2ème plus grand lac bouillonnant, 365 rivières qui se jettent dans la mer, des parcs naturels, une végétation luxuriante, et un site classé patrimoine mondial à l’UNESCO! L’Ile de la Dominique vous invite à faire des explorations, des randonnées et des découvertes. Venez admirer les formations volcaniques et la vie sous marine dans les eaux claires caribéennes, et vivez une expérience exceptionnelle de plongée, de snorkelling, et de «whale-watching» (l’observation des baleines). Visitez L’Ile de la Dominique et profitez pleinement de vos vacances aux Caraïbes!

Attraits touristiques

Randonnées et Aventure : Pour les aventuriers, l'île est très propice. En effet, La Dominique va vous offrir un nouvel espace vierge à explorer chaque jour. Pour ceux qui adorent se baigner, les bassins naturels de nos chutes d 'eau chaude ou froide vous invitent au plaisir. Pour les amateurs de randonnée, les guides locaux leur montreront nos chutes ou nos rivières majestueuses (le chemin de Trafalgar, Sari Sari, ou encore Middleham falls).
Bénéficiant d’un climat tropical, adoucie par des vents du nord-est, la Dominique est une île volcanique, la plus montagneuse de la Caraïbe. Comme en témoigne la présence d’un lac en ébullition, le Boiling Lake (le second du monde par sa taille) et la présence d’une “vallée de la désolation”. Cette vallée est alimentée par des sources chaudes qui empêchent le développement de toute vie végétale, contrastant ainsi avec les forêts tropicales environnantes. Au sud-ouest de l’île, sur la côte, se trouve les vestiges d’une grande caldeira sous-marine dont la partie est forme la presqu’île de Scott Head, le paradis des plongeurs. Environ 70 000 habitants peuplent la Dominique, répartis principalement sur la côte ouest, notamment à Roseau la capitale, et à Portsmouth au nord. Sur la côte nord-est vit encore la dernière communauté d’Indiens Caraïbes, regroupant environ 3 000 individus. Les Dominiquais affirment que c’est sans doute la seule île que Christophe Colomb reconnaîtrait s’il était encore de ce monde. On y dénombre 1 200 espèces de plantes dont 40 endémiques, 365 rivières, 30 chutes d’eau formant des piscines naturelles, des sources d’eau chaudes, et 6 sortes de forêts tropicales y sont répertoriées. La célèbre “Rain Forest” est unique dans la région et parmi l’une des plus préservée au monde. Le Parc national du Morne-Trois-Pitons a été classé au patrimoine mondial naturel par l’Unesco.

Randonnée des soufrières :
Le long de la côte ouest pour rejoindre les soufrières de Sulfure Springs (bassins d’eau chaude, construits par les Anglais lors de la colonisation). Cette randonnée parcourt la région la plus volcanique et active de l’île. Au départ de Soufrière, des cratères de soufre sifflent, fument et bouillonnent. Deux des fumerolles comprennent des orifices d’où s’échappent de la vapeur de gaz sulfureux.
Traversée ensuite du domaine de Bois Cotelette (nom qui provient d’une espèce d’arbre qui pousse là). Ce domaine est le plus vieux de l’île. Datant de la colonisation française, il produisait du sucre, puis du cacao et pour finir du citron vert... Arrivée ensuite à Palmiste Estate (pendant son apogée, on séchait le café de Bois Cotelette, aujourd’hui il ne reste plus que les ruines de la maison des maîtres de la plantation). Vue imprenable sur la côte sud de la Dominique depuis la crête qui domine les ruines. Vous descendez sur le village de Tête Morne pour rejoindre les soufrières Sulfure Springs, où vous pouvez prendre un bain chaud.
4 h de marche.  

Le Boiling Lake : 
 Cette randonnée promet d’être la plus variée et la plus grandiose de la Dominique. La journée commence par la traversée de la magnifique vallée de Roseau. Le Boiling Lake est situé à l’intérieur du Morne Trois Pitons National Park. Cette vallée d’origine volcanique, très sulfureuse, est alimentée par des sources chaudes qui empêchent le développement de toute vie végétale. Les émanations de soufre ont brûlé la végétation laissant la place à la savane d’altitude. Un ruisseau sillonne cette vallée sur toute sa longueur et bouillonne sous forme de petits geysers. Enfin, après quelques heures d’approche pittoresques, vous atteignez le Boiling Lake ! Son ébullition est provoquée par la chaleur d’une chambre magmatique souterraine. Il mesure 60 m2 par 59 m de profondeur. La chaleur cotonneuse, l’opacité du site et l’atmosphère très étrange vous transportent dans un autre monde... Au retour, vous vous baignez dans une gorge étroite et découvrez une splendide cascade d’un bleu profond. Retour à la guest-house pour une seconde nuit et dîner.
6 h de marche.

Sari-Sari :
Départ pour la randonnée de Sari-Sari et Victoria Falls. Cette randonnée, splendide, passe à travers la riche forêt tropicale, remonte et traverse plusieurs fois la White River (rivière Blanche), qui naît dans la vallée de la Désolation, et est alimentée par le Boiling Lake. Celle-ci contient divers minéraux sulfureux (considérés comme excellents pour la peau), d'où sa couleur blanche et laiteuse. Une partie rocheuse permet d’atteindre Sari-Sari Fall, l’une des plus belles et plus hautes chutes d’eau de l’île, située en pleine forêt tropicale dans un paysage idyllique. Au pied de cette chute, l’eau y est claire comme du cristal et vous invite à la baignade. Après la pause déjeuner, départ pour Victoria Falls, l’une des plus grandes et plus impressionnantes. Transfert chez Vienas Guest house pour la nuit et dîner.
5 h de marche.

Emerald Pool :
Départ pour la randonnée des Indiens des Caraïbes à Pont Cassé, dans le centre de l’île. Nous commençons par la visite de Emerald Pool, située dans le Morne Trois Pitons National Park. Emerald Pool est une magnifique chute d’eau qui tombe en cascade dans un bassin naturel reflétant la couleur émeraude de la végétation environnante. Moment idéal pour se baigner dans une eau des plus rafraîchissante. Puis, vous prenez le chemin Neg Mawon (Neg Mawon Trail ou Maroon Trail), traversez la forêt tropicale d’Emerald et marchez en direction du village de Castel Bruce. Nous rencontrerons peut-être des animaux sauvages tels que agoutis, perroquets et manicous. Les Neg Mawon, ou Maroons, étaient des esclaves qui avaient fui les plantations et s'étaient établis en Dominique vers 1760. Certains chemins qu’ils utilisaient lors de leur fuite sont aujourd’hui appelés Neg Mawon Trail. Retour chez Vienas Guest house pour la nuit et dîner.
4 à 5 h de marche.

Morne Diablotin (1447 m) :
A 1 000 mètres, nous avons un point de vue grandiose sur le départ de la randonnée du Morne Diablotin, point culminant de la Dominique avec ses 1 447 mètres. Cette randonnée permet de traverser diverses étages de la végétation luxuriante de la Dominique. Le sentier traverse tout d’abord la forêt tropicale, réserve naturelle et habitat des perroquets indigènes, protégés : le sisserou et le jaco. Vue splendide de Prince Rupert Bay à Portsmouth, sur le Cabrits National Park et le Morne Espagnol. Un moment plus tard, vous arrivez au deuxième point de vue qui permet d’apercevoir le Morne Diablotin et le Morne Turner plus au nord.
6 h de marche.

De Capuchin à Penville :
Capuchin, pointe extrême du nord de l’île. Là, débute la randonnée. Cet itinéraire était la piste principale entre les communautés du nord de la Dominique. Elle traverse des rivières, grimpe en épingle à cheveux, traverse des ruines d’ancienne propriétés, s’élève vers un passage creusé dans la roche voilà des centaines d’années.... Au Reposoir, une langue de lave volcanique se jette dans la mer et forme une gigantesque jetée naturelle. Sur votre chemin, vous traversez les Cold Soufriere (flaques qui bouillonnent d’eau sulfureuse froide), situées dans un cratère immense, aujourd’hui recouvert de végétation.
6 h de marche.

Plongée et Sports Nautiques :
 Ici, les fonds marins sont magnifiques et très excitants à découvrir !
 
Spa et Santé :
Relaxer vous et bénéficiez du bain de jouvence que la nature si forte ici, peut vous offrir.

A la rencontre des baleines et des dauphins :

  La Dominique est la capitale des Caraibes.
 

Economie

L'économie de la Dominique dépend essentiellement du tourisme et de l'agriculture. En effet, l'agriculture, principalement la banane, représente 18 % du PIB et emploie 28 % de la main-d'œuvre.
L'importance de l'agriculture dans l'économie rend celle-ci vulnérable aux conditions climatiques, notamment aux tempêtes tropicales. Ainsi, en septembre 1995, l'ouragan Luis a dévasté la récolte de bananes de la Dominique, après qu'en 1995, une autre tempête tropicale eut détruit un quart de la récolte.
Malgré l'absence de plages le tourisme Vert connaît un formidable essor compte tenu de la beauté des sites et de la gentillesse naturelle de la population .

Culture

Festival Mondial de Musique Créole :
 A la fin du mois d’octobre, alors que la nuit tombe sur la journée du Créole, tous les Dominquais et de très nombreux visiteurs se préparent au lancement du Festival Mondial de Musique Créole, l'évènement le plus international de l'île.
Au cours de trois nuits de festivités, les rythmes chauds de différents styles musicaux du monde Créole se succèdent dans la capitale.
Résidents et visiteurs se laissent porter par les tempos endiablés de musiciens venus du monde entier pour faire découvrir et surtout redécouvrir le calypso et bouyon de Dominique, le compas d'Haïti, le zouk de Martinique et de Guadeloupe, le rocksteady jamaïcain, la salsa de Cuba et bien d'autres encore.

Ce festival est largement considéré comme l'un des plus festival de la Caraïbe
Il a été conçu pour assurer la promotion de la musique caribéeene, et d'accroître la visibilité internationale de la Dominique. Depuis 1997 son succès est incontestable.
Plus d'informations sur : www.wcmfdominica.com

Carnaval - MAS DOMINICA :
 Le carnaval Dominicais est considéré comme l'un des plus spontannés et originaux de la Caraïbe. Chaque année en Février la ferveur populaire envahit toute l’île durant le carnaval,. Egalement appelée «Le Mas» en Créole pour «mascarade», cette grande fête se déroule sur plus d’un mois et se clôture par deux jours de parade.
Si les défilés proprement dits (Mas pour Masquarade) ne durent que deux jours dans les rues de Roseau, les festivités commencent bien avant et s'étalent sur tous le mois de janvier. Mas Tent, par exemple est un concours de calypso qui a lieu tous les mercredis et vendredis soir afin de sélectionner les participants au concours du Roi du Calypso.Band Splash est un concert organisé chaque année avec les artistes les plus populaires du pays. Groupes populaires, groupes déguisès traditionnellement et groupes de percussion (Lap Kabwit) se mêlent alors sur les rythmes de la musique Calypso.
Des milliers de Dominiquais défilent et envahissent les rues de la capitale Roseau dans des costumes hauts en couleurs. Troupes populaires, bandes déguisées traditionnellement et groupes de percussion se mêlent alors au rythme de la musique Calypso, originaire de l’île.
Le «Sensay Costume», tenue traditionnelle d’origine ouest-africaine, est porté lors du défilé. Ce costume est fait de morceau de ficelles, de branches, de feuilles sèches de bananiers et autres matériaux. Les accessoires sont attachés autour du corps sous plusieurs couches, de telle sorte qu’il tombe en cascade de la tête au pied. Un masque est généralement porté sur le visage et des cornes de vaches forment la coiffure.
2012: 20 & 21 Février
2013: 11 &12 Février
2014: 3 & 4  Mars
2015: 16 & 17 Février 
Contact Office de Tourisme de la Dominique en France - c/o Interface Tourism :
Tél: 01 53 25 03 55 
email: ile-de-la-dominique@interfacetourism.com
Site internet (version française): www.dominica.dm/site/fr/carnival.cfm

Les Informations indispensables pour voyager

Passeport et service d'immigration : 
Les services d'immigration exigent que les visiteurs soient munis d'un passeport en cours de validité à l'entrée du territoire et d'un billet de retour. Certains d'entre vous doivent avoir un visa. Les citoyens de nationalité canadienne peuvent simplement montrer une preuve de leur nationalité avec une photo. Les  ressortissants Français peuvent rester jusqu'à 15 jours en Dominique sur simple présentation d'une carte d'identité  Française  valide pour au moins six mois au moment du voyage; se referer à la liste officielle.  Les visiteurs qui séjournent  pour moins de 21 jours ne sont pas assujettis au visa.

Taxi :
Les Taxis sont à votre disposition dans toute l'île. Ils sont facilement identifiables par les lettres H , HA ou HB, qui sont en fait inscrites sur leur plaque d'immatriculation.
Location de voiture : Il y a un grand nombre de sociétés qui offre la location de voiture sur l'île. Vous devrez acheter un permis temporaire  a 30 ec$  (us$12) avant de pouvoir louer une voiture. Vous devez avoir entre 25 et 65 ans, avoir votre permis et un minimum de 2 ans de conduite pour pouvoir obtenir le permis temporaire en Dominique. Conduite à gauche et les routes sont plutôt bien entretenues.

Le service de  transport en  commun :
Le système en Dominique est en fait une flotte de bus privé qui dessert toutes les destinations. Il y a plusieurs stations de bus à Roseau (capitale) et qui desservent les villages. Les tarifs sont de 1.50 ec$ à 10.25 ec$ selon votre trajet. Les bus sont relativement fréquents, mais ils ne marchent pas durant la nuit.

Langue :
L'anglais est la langue officielle et pourtant une grande majorité de la population parle le créole (un patois basé de français, de dialectes caraibe et africain).
Quelques villages du nord utilisent le "kokoy" qui est un patois base sur les langues africaines et anglaise.

Le change :
La monnaie locale est le East Carribean Dollar (EC$), dont le cours est à 2.67  pour 1 us dollars. Les banques vous donneront 2.68 ec$ pour un 1 us$. Le dollar US est accepté sur toute l'île et c'est egalement valable pour la livre sterling Anglaise ou l'Euro.
La carte de crédit : La carte de crédit  Master Card, Visa, American Express, ainsi que les chèques de voyage sont acceptés dans la plupart des commerces: hôtels, restaurants, agences de voyage, excursionnistes ou loueurs de voiture.

Heures d'ouverture :
Les commerces sont ouverts de 8 heures à 16 heures du lundi au vendredi, avec une fermeture pour le déjeuner de 13 heures à 14 heures et ouverts de 8 heures à 13 heures le samedi.  Les banques sont ouvertes de 8 heures à 14  heures du lundi au jeudi et de 8 heures à 17 heures le vendredi, mais fermées le samedi et dimanche.

Liste des banques de La Dominique :
Dominica Agricultural Industrial & Development Bank
La Bank of Nova Scotia
La Eastern Caribbean Central Bank
First Caribbean International Bank
Griffon Bank
National Bank of Dominica
Royal Bank of Canada

Les télécommunications :
En Dominique le système des télécommunications est plutôt moderne et fiable. Il y a des cabines téléphoniques un peu partout sur l'île. Les principaux opérateurs de téléphone mobile sont : Cable & Wireless, Digicel, et Orange Caraibe.
Le code du pays est le 767.

Electricité :
Nous utilisons du 220/240 volts.
Un adapteur pour utiliser des appareils dont le voltage est 110.  Nombreux sont  les hôtels offrent  les deux possibilités, mais nous vous recommandons de préciser l'information lors de votre réservation.

Service Medical :
Il y a 3 hôpitaux sur l'ile : "le  Marigot Hospital"," le Portsmouth Hospital", et le plus important " The Princesse Margaret Hospital". Les services d'urgences sont accessibles dans ces deux derniers établissements. Le  PMH  a aussi une Chambre de décompression pour les accidents de plongée.
Les spécialistes et généralistes pratiquent en cabinet privé, en clinique privée ou à l'hôpital.

Urgences :
Pour la police, les ambulances et les pompiers appelez le 999.
Consulter, avant le départ, le médecin traitant et contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.
L’attention des voyageurs est appelée sur la nécessité de contracter une telle assurance même si le voyage envisagé est entrepris à bord d’un bateau individuel.
A noter que dans plusieurs hôpitaux, les soins de santé sont à régler d’avance. Il est donc recommandé de s’assurer, avant le départ, que le contrat d’assurance couvre bien ce type de dépense.
Disposer de crèmes répulsives contre les moustiques et les nuées de moucherons (porter des vêtements à manches longues de préférence de couleur claire, jupes longues ou pantalons...).

Numéros utiles :
Service des urgences de l’hôpital Princess Margaret à Roseau : [1] (767) 448.22.31. Service des urgences de l’hôpital à Grandbay : [1] (767) 446.37.06.
Service des urgences de l’hôpital à Marigot : [1] (767) 445.70.91. 
Service des urgences de l’hôpital à Portsmouth : [1] (767) 445.52.37.
Service d’ambulances assuré par les pompiers : [1] (767) 448.28.90 ou [1] (767) 448.88.90.

La sécurité sur l'île :
En Dominique, nous avons le taux de criminalité le plus faible des îles des Caraibe. Toutefois, nous recommandons aux visiteurs de rester vigilants  et d' éviter d'encourager le délit...


Taxe de départ :
Le visiteur qui quitte la Dominique devra s'acquitter de 55 EC$ auprès des autorités. Les enfants en dessous de 12 ans sont exonérés de cette taxe.

Haut de page

Adresses utiles Dominique

Office de Tourisme de la Dominique

tél. : 0153 25 03 55
Contact pour la France métropolitaine
& les antilles françaises
Roseau
france@authentique-dominique.com
http://www.authentique-dominique.com

Haut de page

Préparer son voayge

Haut de page
Copyright Express des lles - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions générales de Transport - Conditions particulières de vente